a

Energies du futur

Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et au niveau de l’approvisionnement en matières premières, et diminuer ses émissions de gaz à effet de serre, la France mise sur le développement des énergies et matières renouvelables.

Les énergies renouvelables

On appelle énergies renouvelables, les énergies issues de sources non fossiles renouvelables. Elles servent à produire de la chaleur, de l’électricité ou des carburants. Les techniques de cogénération permettent de produire à la fois chaleur et électricité.

Les principales énergies renouvelables sont :
-l’énergie hydroélectrique ;
-l’énergie éolienne ;
-l’énergie de biomasse ;
-l’énergie solaire ;
-la géothermie ;
-les énergies marines.

Ces énergies sont théoriquement inépuisables puisque renouvelables. Toutefois, elles présentent des potentiels variables selon la localisation géographique, les facteurs climatiques, etc.

Elles n’ont que peu d’impacts négatifs sur l’environnement. En particulier, leur exploitation ne donne pas lieu à des émissions de gaz à effet de serre. Elles sont donc l’un des facteurs de lutte contre le changement climatique. Ceci peut être traduit par des externalités qui prennent en compte les bénéfices environnementaux de ces énergies.
Mais elles ne sont pas encore pleinement compétitives, sauf pour la géothermie basse et haute enthalpie, l’hydroélectricité, le bois-énergie. Leur développement nécessite donc un soutien public, soit au kWh produit sous la forme d’une tarification adaptée, soit à l’investissement.

Les matières renouvelables

Les matières renouvelables sont des matières premières végétales qui se substituent au pétrole pour la fabrication des biens de consommation courante. Par le biais d’une transformation industrielle, elles permettent de fabriquer de nouveaux types de produits que l’on appelle bioproduits.

Ceux-ci trouvent aujourd’hui leurs applications dans les secteurs de la chimie (huiles pour moteurs, encres d’imprimerie, produits cosmétiques et de nettoyage) des matériaux (emballage, isolation) et de l’énergie (biocarburants).
Parce que le végétal est renouvelable et recycle le gaz carbonique, sa valorisation énergétique ou chimique s’inscrit dans la lutte contre le changement climatique.

Source : Ademe.fr

Parc d'eoliennes dans le Loiret
Ester (Electricite Solaire des Territoires) est le fruit dÕune alliance unique entre 3 parties : la Region Poitou-Charentes, Solairedirect et Seolis.
La Region Poitou-Charentes a fait le choix, des 2008, de soutenir la filiere photovoltaique, avec le Plan Solaire Regional puis, en mars 2011, avec la mise en place d'un fonds de resistance photovoltaique, et le soutien a l'emergence d'un nouveau modele economique de production d'electricite solaire a prix de marche.
Solairedirect est le premier operateur photovoltaique independant en France. La societe a developpe un modele integre original permettant dÕindustrialiser chacune des grandes etapes conduisant a la production et la vente dÕelectricite solaire. Grace a la tres forte baisse des couts des systemes photovoltaiques, Solairedirect se positionne aujourdÕhui comme un pionnier de lÕelectricite solaire competitive.
Seolis, entreprise locale dÕelectricite des Deux Sevres, dans un souci de diversification de ses sources d'acces a l'energie, a souhaite disposer d'un approvisionnement en electricite solaire a prix de marche sur le long terme.
En combinant des couts de construction optimises et des couts de financement bas sur le long terme, il permet dans un contexte dÕaugmentation du prix de lÕenergie de fournir des a present de lÕelectricite solaire a un energeticien a un prix inferieur a celui paye par les particuliers en France.
La Region Poitou-Charentes et Solairedirect ont constitue une Societe dÕeconomie mixte, SEM Ester (detenue a 65 % par la Region Poitou-Charentes et a 35 % par Solairedirect). Son objectif est de promouvoir la creation de parcs solaires, donner acces a une electricite decentralisee, propre et competitive et contribuer au developpement industriel de la region.
Lance en 2005, le projet TIPER, parc des Technologies Innovantes pour la Production dÕEnergies Renouvelables, a pour objectif de developper un pole lie aux energies renouvelables dans le Thouarsais, sur les anciens terrains militaires de
Le projet SODC dÕOrleans alimentera le reseau de chauffage urbain pour la partie nord dÕOrleans. Le reseau de chauffage urbain couvre 15.000 logements, lÕequivalent de 27% de la ville dÕOrleans.
Le bois (110.000 tonnes/an) est cense etre livre dÕune distance de 150 kilometres est sera base sur trois ressources de combustible : produits forestiers, residus de scierie et du bois propre recycle.
La centrale a ete achevee et mise en service en Fevrier 2015.

© R.Bourguet / BRGM