a

L'ambition de la France

France, une ambition forte en matière d’énergie et d’environnement

Le premier accord universel pour le climat (COP 21) a été approuvé à l’unanimité par 196 délégations (195 États + l’Union européenne) le 12 décembre 2015 à Paris. C’est un accord attendu depuis longtemps, et la France a très largement œuvré à son succès ; jamais en effet un enjeu n’avait rassemblé autant de chefs d’État et de gouvernement, jamais il n’y avait eu autant de contributions nationales.

L’Accord de Paris est historique, il doit permettre de maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés, et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter cette augmentation à 1,5 degré, puisqu’une clause a été prévue pour réviser ces engagements. Au-delà, l’énergie est un patrimoine inaliénable de l’humanité qui doit être utilisé de manière responsable et rationnelle.

A cette aune, la stratégie française d’efficacité énergétique s’articule autour de 4 grands objectifs :

  • Assurer la sécurité d’approvisionnement.
  • Maintenir un prix de l’énergie compétitif.
  • Préserver la santé humaine et l’environnement, en particulier en luttant contre l’aggravation de l’effet de serre.
  • Garantir la cohésion sociale et territoriale en assurant l’accès de tous à l’énergie.

Ces objectifs de long terme qui fixent un cap à l’action de la politique énergétique française s’appuient sur 4 axes majeurs :

  • Maîtriser la demande de l’énergie.
  • Diversifier le bouquet énergétique.
  • Développer la recherche et l’innovation dans le secteur de l’énergie.
  • Assurer des moyens de transport et de stockage adaptés aux besoins.
Moulin a vent restaure et eoliennes dans la Beauce

Astana 2017 est pour la France et nos entreprises un rendez-vous unique et incontournable.