a

La thématique du pavillon

La thématique du pavillon de la France doit s’inscrire dans le prolongement des efforts faits au niveau de l’Etat pour favoriser

« UNE TRANSITION ENERGETIQUE AU SERVICE D’UNE CROISSANCE VERTE ».

Pour mémoire, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte ainsi que les plans d’action qui l’accompagnent doivent permettre à la France de :

  • Contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique ;
  • Renforcer son indépendance énergétique en équilibrant mieux ses différentes sources d’approvisionnement ;
  • Créer un élan pour une écologie positive qui lève les freins, libère les initiatives.

De là en découlent des objectifs à moyen et long termes qui s’articulent autour de cinq points principaux :

  • Diversifier la production d’électricité et baisser à 50 % la part du nucléaire à l’horizon 2025 ;
  • Porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation finale d’énergie en 2030 et à 40 % de la production d’électricité ;
  • Réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.Diversifier le bouquet énergétique ;
  • Réduire notre consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012 ;
  • Réduire enfin notre consommation énergétique primaire d’énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à la référence 2012.

La France, consciente que la recherche et l’innovation sont des axes majeurs de la transition énergétique pour accompagner les filières vers la maturité et la compétitivité, a souhaité s’appuyer sur un panel d’entreprises représentatives, pour présenter des solutions pertinentes qui permettent et/ou permettront tout à la fois d’apporter des réponses crédibles et opérationnelles aux grands défis énergétiques du futur mais aussi, pour certaines d’entre elles, de réduire les consommations d’énergie et par là-même les émissions de gaz à effet de serre, répondant ainsi au principal enjeu sociétal du XXIème siècle.

La France souhaite ainsi présenter à l’exposition internationale d’Astana 2017 tout le savoir-faire de ses entreprises, des plus grandes aux plus petites, rassemblées autour de plusieurs sous-thèmes sélectionnés qui reflètent, pour beaucoup, les mesures mises en œuvre actuellement sur son territoire pour mieux gérer sa consommation d’énergie.

L’itinéraire du pavillon de la France s’articule autour de plusieurs séquences (sous-thèmes) :

  • « VILLE DU FUTUR » qui rassemblera des entreprises ayant développé un savoir-faire en matière de bâtiments innovants, de gestion intelligente des fluides et des flux, de recyclage et de lutte contre le gaspillage, et de systèmes intelligents.
  • « ENERGIES RENOUVELABLES » qui illustrera l’excellence de la technologie française et la diversité de son offre en matière d’énergies renouvelables dans toutes ses variantes : solaire, éolien, géothermie, etc.
  • « MOBILITES ECO-COMPATIBLES », qui mettra en avant les avancées liées à la limitation des émissions de particules et d’oxydes d’azote, contribuant à améliorer la qualité de l’air et à protéger la santé des citoyens.

Au-delà, le Commissariat général de la France entend promouvoir et participer au rayonnement de la culture française à travers l’organisation de diverses manifestations et conférences, en particulier lors de la journée de la France dont la date a été fixée au 21 juin.

ThematiquePavillon2
voiture1-2