a

Présentation du Pavillon de la France

Le site choisi pour l’Exposition internationale d’Astana 2017 se trouve à 8 kilomètres du centre historique d’Astana. Sa superficie totale est 175 hectares.

Le site principal de l’Exposition internationale d’Astana 2017 s’étend sur 25 hectares. 14 bâtiments en U identiques abriteront les pavillons nationaux. Ces pavillons couvriront 47160 m²

Le Pavillon de la France est intégré dans l’un des 14 bâtiments qui forment un demi-cercle au centre du site de l’exposition. Chaque bâtiment dispose d’une cour intérieure couverte (patio) orientée vers un boulevard circulaire.

La France bénéficie d’une des plus grandes superficies mises à la disposition des pays participants sur le site de l’Exposition internationale, soit 1083m²

Hors cet espace d’exposition au rez-de-chaussée du Pavillon de la France, le Commissariat général dispose de 700 m² au premier étage, comprenant d’une part une grande salle de plus de 100 places assises destinée à accueillir des présentations techniques, des réunions de travail et des conférences, et, d’autre part, un espace aménagé pour les bureaux du Commissariat général de la France.

Façade

Visite du Pavillon

Façade et antichambre

A leur arrivée au Pavillon de la France, les visiteurs sont tout de suite plongés dans l’ambiance festive et énergique de célébrations et rassemblements français par la projection sur écran géant d’un film de la production française « Flair Production ».

Dans la file d’attente, ils peuvent lever la tête et admirer une Marianne moderne et sensuelle réalisée par le street artist Yann Dalon. Le Pavillon s’ouvre par une antichambre de miroirs dans laquelle les images de l’énergie des français sont projetées et reflétées au son de musiques françaises.

Le Pavillon s’articule ensuite en huit espaces, chacun ayant été conçu et réalisé, sous la supervision du Commissariat général, par l’un de ses huit partenaires. Les espaces sont reliés par des couloirs historiques où chaque partenaire a pu mettre en valeur une grande figure française.

TOTAL

L’écrivain et poète Antoine de Saint-Exupéry, auteur du Petit Prince, est la première grande figure française à guider les visiteurs vers l’intérieur du Pavillon. Ce héros français également pionnier de l’aviation a été choisi par l’entreprise française Total afin d’introduire son espace, au coeur duquel un grand globe terrestre permet d’admirer des images hautes résolutions de la surface de la Terre en mouvement, passant du jour à la nuit, traversant des orages… Des roues interactives fournissent via des animations et des images de nombreuses informations sur les énergies du futur, les bioénergies et les énergies solaires, sujets au coeur de la thématique de l’Expo. Des écrans autour du globe permettent également d’en savoir plus sur Total. A la sortie de l’espace, les visiteurs peuvent recevoir au creux de leurs mains le message de Total rappelant l’importance de l’engagement vers de nouvelles énergies, message qui ouvre la voie vers l’ensemble des espaces du Pavillon.

VICAT

Le célèbre ingénieur français Louis Vicat, inventeur du ciment artificiel au début du 19e siècle lors de la construction du Pont de Souillac sur la Dordogne, introduit les visiteurs dans le deuxième espace du Pavillon de la France. Louis Vicat n’avait pas déposé de brevet sur sa découverte, préférant la donner à la communauté scientifique, et c’est son fils Joseph Vicat qui crée en 1853 le groupe cimentier français Vicat présent dans cet espace. Celui-ci s’ouvre par un appartement parisien de style Haussmannien qui permet de découvrir plusieurs utilisations créatives du béton. L’installation “Mini Agua” de l’artiste française Milène Guermont, construite dans un béton fin et polysensoriel, produit au toucher un son différent selon le champ magnétique des visiteurs. Plusieurs objets “bétonnés” de la vie quotidienne, dont un fauteuil dessiné par l’architecte Le Corbusier et coulé en béton par le groupe Vicat à l’occasion d’Astana-2017, sont également exposés. Une projection de la ville du futur vue par Vicat à travers ses projets passés et à venir invite ensuite à découvrir plusieurs technologies innovantes du groupe exposées à la verticale, dont un mur végétalisé, un béton translucide et des panneaux solaires encapsulés dans du béton. Créalino, une créature ludique des aires de jeux signée Vicat, anime la fin de l’espace pour le plus grand plaisir de nos jeunes visiteurs.

SAINT-GOBAIN

Les visiteurs pénètrent directement dans l’espace consacré à Saint-Gobain, leader français de l’habitat fondé en 1665 par le ministre des finances de Louis XIV et qui contribua à la construction de la Galerie des glaces du château de Versailles. L’espace Saint-Gobain invite les visiteurs à découvrir le prototype d’une maison confortable et optimale d’un point de vue énergétique selon son concept de “Multiconfort”, fondé sur le confort thermique, acoustique, visuel, et de l’air intérieur. Une première partie de l’espace présente le confort thermique à travers trois panneaux qui intègrent différentes isolations, et dont l’un en particulier dispose d’un isolant Saint-Gobain permettant d’obtenir une température agréable tout en minimisant les consommations d’énergie. Un écran thermique permet de visualiser les différences de chaleur émise par ces trois panneaux, ainsi que par les différentes parties du corps des visiteurs. La seconde partie de l’espace s’intéresse au confort acoustique. Un couloir fait d’une matière dite “éco-fond” absorbant les bruits permet de prendre conscience des différences acoustiques et du confort qui ressort d’un environnement où l’acoustique est optimisée. Une expérimentation permet ensuite de vérifier l’absorption des sons par la matière du couloir acoustique, grâce à une douche acoustique qui peut être dirigée soit vers un miroir, soit vers un échantillon de l’éco-fond.

PEUGEOT

La société Peugeot, introduite par son visionnaire Armand Peugeot, a inventé en 1995 l’une des premières voitures électriques au monde. C’est justement un modèle de voiture électrique hybride et futuriste, la “concept car Peugeot Quartz”, qu’elle présente à l’Exposition internationale d’Astana. Cette nouvelle expression de la sportivité  haut-de-gamme fusionne une carrosserie de SUV et les qualités d’une berline en associant un moteur essence et deux moteurs électriques. La voiture hybride exposée en exclusivité au Pavillon de la France révèle également des matériaux innovants, notamment un textile obtenu par tissage numérique, employé en première mondiale et issu du recyclage de matières plastiques. Au-delà du prototype Quartz, l’espace Peugeot expose plusieurs technologies de mobilité durable dont un scooter, un vélo et une trottinette électriques. Différents écrans tactiles disposés au fil du parcours permettent également de voyager dans le passé et dans les années à venir afin de découvrir les innovations technologiques de Peugeot via 21 dates clefs.

ITER

Marie Curie, pionnière dans la recherche sur la radioactivité, première femme à avoir reçu un prix Nobel et seule femme lauréate de deux prix Nobel, nous introduit à l’espace du Pavillon consacré à l’organisation internationale ITER (“chemin” en latin). ITER, collaboration internationale réunissant 35 pays et parmi lesquels l’Union européenne fait partie des sept membres piliers, travaille sur la faisabilité de la fusion à grande-échelle comme source nette d’énergie. En entrant sur l’espace ITER, une image du soleil rappelle que les réactions de fusion ont lieu en permanence dans les étoiles. Plusieurs panneaux explicatifs se penchent sur les mécanismes complexes de la fusion ainsi que l’histoire et les objectifs d’ITER. Des projections grand écran dévoilent le cours des travaux du premier prototype de réacteur à fusion, actuellement en construction dans le sud de la France (St-Paul-les-Durances). Ce “tokamak” devrait accueillir les premières expérimentations en 2025. Un grand plan de la machine permet de découvrir sa structure et le travail collaboratif des membres d’ITER dans la fabrication et l’assemblement de ses différentes pièces. Enfin, un ananas sous verre illustre la taille de combustible utilisé dans le réacteur, un mélange de deutérium et de tritium, requis afin de produire 1 Gigawatt d’énergie.

VEOLIA

Louis Pasteur, chimiste et physicien pionnier de la microbiologie, célèbre pour ses découvertes de la pasteurisation et du vaccin contre la rage, emmène les visiteurs vers l’espace de la société Veolia, multinationale française spécialisée dans la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie. L’espace invite à la découverte des boucles vertueuses pour l’énergie à travers un parcours visuel et tactile. Un grand mur interactif permet d’animer trois exemples de cycles énergétiques: la valorisation des eaux usées, l’utilisation des ressources de l’eau pour fournir de l’énergie aux systèmes de chauffage urbains, et la transformation des déchets ménagers en énergie et chauffage. L’espace illustre via un mur de photos la diversité des villes où Veolia est présent à l’international. Au centre de l’espace, des installations en verre présentent les échantillons de trois types de déchets: bois, papier et plastique.

SYCTOM

Antoine Lavoisier, l’un des fondateurs de la chimie moderne, introduit les visiteurs vers l’espace Syctom. Sa célèbre maxime “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” appliquée à la chimie est également l’un des principes fondateurs de la gestion française des déchets et de l’économie circulaire. L’espace du Syctom, agence de service public qui traite les déchets de de Paris et de 83 villes environnantes, s’ouvre d’abord sur une antichambre d’art contemporain. Une vidéo en triptyque d’une cascade de déchets accompagnée d’effets sonores introduisent par les sens à la problématique de la gestion des déchets. Ensuite, un couloir historique montre que cette problématique est loin d’être nouvelle à travers plusieurs photographies du début du 20e siècle, où l’on peut observer le travail des chiffonniers récupérant certains déchets sur des bateaux dans la région parisienne. La salle suivante, de forme arrondie et à l’éclairage quasi médical, s’intéresse aux différentes formes de traitement des déchets qui permettent notamment à partir de leur incinération de produire de la chaleur et de l’électricité. Deux projets futurs du Syctom sont également présentés : la production de bioplastiques en utilisant le dioxyde de carbone contenu dans les fumées issues de l’incinération, et la production de gaz à partir d’une réaction de méthane entre les boues et une fraction des déchets ménagers biologiques. Cet espace présente également les chaînes de recyclage de différents matériaux, thématique qui est développée dans le couloir suivant. Celui-ci est parsemé de vidéos illustrant les diverses étapes du recyclage et expose des objets et des matières primaires issus du recyclage. La fin du couloir s’intéresse au travail d’incinération et de production d’énergie du Syctom par le biais de films et photographies de l’intérieur des usines.

AGENCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L’ENERGIE (ADEME)

Le dernier espace du Pavillon invite au voyage, tout d’abord aux côtés de Jules Verne, écrivain français et inventeur de nombreux univers hors du temps. Il nous emmène dans l’espace de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), actuellement sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Fondée en 1991, la mission de l’ADEME est de stimuler et soutenir des projets visant à protéger l’environnement et la gestion de l’énergie. Au coeur de son espace au Pavillon de la France, une immense montgolfière, clin d’oeil au roman Cinq semaines en ballon, nous fait poursuivre le voyage en projetant les technologies innovantes de six entreprises françaises qu’elle soutient : éoliennes (Freyssiwind, Vergnier) et éoliennes sous-marines (Sabella), turbines volantes inspirées des éoliennes (Bladetips Energy) et panneaux solaires qui s’orientent vers la lumière du soleil (Exosun, Cythelia).  L’ADEME s’intéresse à une variété de sujets tels que les énergies renouvelables, les systèmes électriques intelligents, la conversion de l’énergie, les performances énergétiques dans l’industrie et les bâtiments, et présente thématiquement sur les murs de l’espace 60 petites et moyennes entreprises lauréates de son programme d’investissement pour le futur. Le Pavillon, qui s’ouvrait sur un globe terrestre, se termine avec une montgolfière, innovation française de la fin du 18e siècle, afin de permettre aux visiteurs de prendre leur envol. L’espace ADEME offre une rétrospective sur la variété des thématiques énergétiques et environnementales, ainsi que sur la multiplicité des acteurs dont le travail d’aujourd’hui façonne le monde de demain.

FIN DU VOYAGE

A la sortie du Pavillon, des photographies grand format de plusieurs artistes français sont affichées le long du bâtiment et illustrent la beauté et diversité des provinces françaises, y compris des régions d’Outre-mer. Ce parcours visuel permet aux visiteurs de regagner l’anneau central de l’Exposition, tout en voyageant au fil des paysages de France.