a

Total

Total

Pascal Bréant

Pascal Bréant, représentant du Groupe Total au Kazakhstan et Directeur Général de “Total E&P Kazakhstan”

Logo Total

pour en savoir plus
www.total.com

Pourquoi avez-vous décidé de vous joindre au pavillon français ?

Total, quatrième compagnie pétrolière et gazière internationale et première entreprise française (en termes de capitalisation boursière), est présente au Kazakhstan depuis 1993. Il nous apparait évident que l’Exposition Internationale qui va se dérouler à Astana durant l’été 2017 sur le thème « Energie du Futur » est un événement d’une importance majeure. Pour Total, société responsable et engagée, la réflexion sur l’énergie du futur nous est en effet très proche. C’est notre métier de répondre aux besoins énergétiques d’une population mondiale en croissance ainsi qu’aux nouvelles attentes de nos clients. Nous le faisons en fournissant une énergie plus abordable, d’une façon plus sûre, plus propre, plus efficace, plus innovante. Énergie et environnement sont intimement liés, nous sommes conscients du rôle que nous avons à jouer pour réduire notre impact et promouvoir un usage responsable de l’énergie. Le sommet sur l’énergie COP21 qui s’est déroulé à Paris l’an dernier est en ce sens une parfaite illustration que la lutte contre le changement climatique est une préoccupation globale qui concerne à la fois les États, les entreprises, les ONG et l’ensemble des citoyens. Chez Total, nous agissons : ainsi, nous appliquons un prix interne du carbone depuis 2008 et nous encourageons le développement de mécanismes de tarification de carbone dans les grandes zones économiques. Cette année, nous avons intégré le scénario 2°C de l’Agence Internationale de l’Énergie dans notre stratégie au niveau du Groupe, pour notamment améliorer l’intensité carbone de notre mix énergétique : produire plus de gaz, abandonner toutes nos activités dans le charbon, poursuivre notre développement dans les énergies renouvelables (notamment le solaire), se développer dans les technologies de captage, stockage et valorisation du CO2 Total est un grand acteur de l’énergie aujourd’hui et il le restera demain.

Quelles sont les innovations que vous souhaitez y présenter ?

Innovation est un maître mot chez Total. Innover est au cœur de notre stratégie. Grâce à son modèle intégré, Total a montré sa capacité d’adaptation face aux nouveaux défis en diversifiant son offre. Nous innovons sur chacun des maillons de la chaine de nos activités – de la production à la distribution de l’énergie jusqu’aux clients – et sous diverses formes. Pour « Expo-2017 », nous souhaitons nous focaliser sur nos activités dans les énergies renouvelables. Acteur majeur de l’énergie, notre contribution aux énergies nouvelles est en effet un choix stratégique autant qu’une responsabilité industrielle. Via notre filiale SunPower, nous faisons partie du top 3 mondial de l’industrie solaire et nous voulons nous développer sur l’ensemble de la chaine de valeur. Nous n’avons pas uniquement vocation à fabriquer les panneaux les plus efficaces mais aussi à produire de l’énergie par le développement et l’exploitation de centrales solaires. Pour préparer le solaire de demain, nous nous intéressons également à la gestion et au stockage de l’énergie. Total, producteur de biocarburants depuis plus de 20 ans et aujourd’hui leader européen de la distribution, a également l’ambition de développer les bioénergies (biocarburants, biolubrifiant, plastique biosourcé…). Ce sont toutes ces innovations, fruits de partenariats bâtis en R&D avec des pôles universitaires d’excellence et de prises de participation dans des startups, que nous voulons vous montrer à Astana.

Innovation est un maître-mot chez Total. Innover est au cœur de notre stratégie.

Qu’est-ce que le Kazakhstan représente pour vous ?

Le Kazakhstan est un partenaire stratégique de Total depuis de longues années. Grâce à plus de 20 ans de présence, nous avons établi des relations de confiance et de coopération dans ce pays. Total E&P Kazakhstan est actionnaire à hauteur de 16.81% de l’un des plus grands gisements d’hydrocarbures du monde : « Kashagan » situé en mer Caspienne et opéré par NCOC (North Caspian Operation Company). Ce projet géant est en soi une « première » technologique en raison de la combinaison des complexités rencontrées (mer enclavée et gelée en hiver, eaux peu profondes, réservoir haute pression, présence de H2S, environnement extrêmement sensible). De nombreuses innovations ont été conçues et mises en œuvre lors du développement du projet Kashagan. Parallèlement à nos projets pétroliers, nous sommes beaucoup impliqués dans des projets sociétaux au Kazakhstan. Il s’agit notamment du projet « KazWeld » qui a abouti à la nomination de la République du Kazakhstan comme membre officiel d’un « Institut de Soudure International ». Nous avons aussi contribué au lancement d’un cycle complet de formation en soudure (de la formation professionnelle jusqu’au master d’ingénieur en soudure). Total a également bâti de solides coopérations avec des universités kazakhes (Karaganda State University, Kazakh-British Technical University, Academy of Public Administration, Nazarbayev University) pour promouvoir un enseignement universitaire de haut niveau et contribuer ainsi au développement de futurs talents au Kazakhstan. Total, en partenariat avec le laboratoire national de recherche NURIS (Nazarbayev University Research and Innovation System), a lancé un projet pilote sur l’énergie solaire visant à tester la technologie SunPower Maxeon (dont la capacité de concentration est 7 fois plus importante que des modules solaires classiques). L’ensemble de ces projets, ainsi que notre participation à « Expo-2017 », est une preuve de l’ambition de la République du Kazakhstan et de Total d’avancer ensemble vers l’énergie du futur en développant toutes les formes possibles d’une collaboration fructueuse.

Interview du 8 Juillet 2016.

Share With: