a

Veolia

Veolia

Photothèque VEOLIA - Christophe Majani d'Inguimbert
Photothèque VEOLIA - Christophe Majani d'Inguimbert

Régis Calmels, directeur de la zone Asie de Veolia

logo veolia

pour en savoir plus
www.veolia.com

Pour quelle raison avez-vous décidé de rejoindre le Pavillon français ?

En tant que leader mondial de la gestion optimisée des ressources avec plus de 160 années d’expérience opérationnelle et de savoir-faire en France et à travers le monde, Veolia partage la vision du gouvernement français et de l’EXPO-2017 sur l’énergie du futur et la gestion durable de l’énergie.

Nous nous engageons notamment à promouvoir l’économie circulaire qui permet une utilisation optimale des ressources et donc la création de cercles vertueux qui garantissent l’accessibilité et la durabilité des ressources. Le Pavillon français de l’EXPO-2017 représente pour nous une excellente opportunité de promouvoir l’économie circulaire des énergies auprès des villes et des industries et d’encourager l’innovation et la coopération. Grâce à cette Expo, nous poursuivons notre appel à une gestion responsable de l’énergie pour lutter contre le dérèglement climatique et réduire les émissions de CO2, comme nous l’avons fait pendant la COP21 qui s’est tenue à Paris en 2015.

Quelles innovations souhaitez-vous présenter ?

Au vu de la raréfaction des ressources naturelles et des besoins croissants dans un monde de plus en plus peuplé et urbanisé, confronté à des difficultés dans le domaine des énergies, nous devons repenser notre rapport aux ressources et trouver des modèles techniques, sociaux et économiques plus efficaces, mieux équilibrés et plus durables.

En nous appuyant sur notre expertise et les synergies créées dans les domaines de l’eau, de l’énergie et des déchets, Veolia déploie ses capacités d’innovation pour passer de la logique de consommation linéaire des ressources « extraire-fabriquer-consommer et jeter » à une approche « utiliser-et-valoriser » dans l’économie circulaire d’aujourd’hui. Nous jouons le rôle de promoteur de l’économie circulaire dans les domaines du traitement de l’eau et de la transformation des déchets en énergie afin de concevoir et mettre en œuvre des solutions visant à améliorer l’accès aux ressources tout en assurant leur protection et leur renouvellement.

Pendant l’Expo, nous présenterons les innovations et les synergies qui ont été créées entre nos trois activités : transformation des déchets en énergie, valorisation de l’eau et optimisation de l’énergie. Par exemple, les systèmes de chauffage urbain, la récupération de la chaleur issue des déchets, le pouvoir calorifique des eaux usées, la biomasse et la récupération des biogaz. Nous illustrerons ces activités à partir d’analyses de cas dans la région et dans le monde comme, par exemple, le réseau de chauffage urbain (District Heating Network) à Southeast Harbin, T-Park, l’usine de traitement des boues (Sludge Treatment Facility) à Hong Kong, l’usine de traitement des eaux usées (Wastewater Treatment Plant) à Urumqi qui récupère les biogaz, et Hubgrade, un centre de gestion énergétique qui associe contrôle en temps réel et gestion à distance avec des déploiements de techniciens sur site.

Que représente pour vous le Kazakhstan ?

Pour moi, le Kazakhstan représente aspirations et vitalité. Je suis très impressionné par la croissance phénoménale et le niveau de développement qu’a pu atteindre le Kazakhstan en seulement 25 ans depuis son indépendance en 1991.

Le Kazakhstan est également un leader en Asie centrale à de nombreux égards : développement de politiques énergétiques responsables et durables, transition vers une économie « verte » et plateforme de transit entre l’Europe et l’Asie. Veolia se développe déjà au Kazakhstan. Veolia Water Technologies a été sélectionnée pour un projet de construction d’une usine de dessalement qui approvisionnera en eau les industries et la population d’Aktau et de Zhanaozen, les deux principales villes dans la région pétrolière de Manghystau, situées sur les rives de la mer caspienne. Nous sommes fiers de ce projet et nous espérons développer d’autres partenariats de ce genre dans le pays.

Interview du 14 Octobre 2016.

Share With: